TECHNOLOGIE
Le problème principal des câbles audio est apparu il y a plus de 100 ans lorsque les compagnies de téléphone se heurtaient à l’intégrité de la conversation sur de longues distances. Oliver Heaviside, physicien britannique émis la théorie que le problème était causé par les pertes électromagnétiques inductives. En 1893,   il   proposa   une   solution   en   augmentant   le   couplage   inductif   entre   les   deux conducteurs pour réduire les pertes inductives des circuits téléphoniques. Cette solution fut implémentée en 1900 avec les téléphones à bobines et est toujours utilisée de nos jours. Ces bobines sont connectées à intervalle régulier le long des   lignes   pour   préserver   la   fidélité   et   la   force   du   signal.Les   différences   audibles importantes entre différents câbles d’interconnexion ou d’enceintes est également le résultat de pertes inductives. L’inductance des câbles peuvent causés une certaine coloration sonore que certains auditeurs peuvent percevoir. Ces effets s’accompagnent toujours d’un effet de compression dynamique masquant   les   détails   les   plus   fins.   Par   exemple,   des   câbles   d’enceintes   avec   des conducteurs positifs et négatifs séparés par un grand espace montrent une perte inductive   importante   et   réduisent/compressent   donc   le   son.   Les   câbles   à   structure hélicoïdale   DNA   de   WireWorld   sont   optimisés   par   l’ingénierie,   leurs   conducteurs rapprochés apportent une amélioration conséquente du son en préservant sa structure harmonique, l’impression de 3D et la dynamique.
Première leçon de conception du câble
RETOUR RETOUR